Un automne magiquement rempli

Client

Par Tristan Bornoz

publié le lundi 21 novembre 2016

Un automne rempli de magie

Bonjour à tous
,
Alors que je m’apprêtais à vous gratifier d’un guide exhaustif et fouillé de Monogreen Stompy en modern, j’ai malheureusement interrompu mes travaux suite aux nombreuses rumeurs de ban d’urgence de Stangleroot Geist, dont tout le monde, moi compris, pense qu’il serait amplement justifié. J’ai obtenu de nombreux retours positifs sur mon dernier article et je vous en remercie, c’est pourquoi le cœur toutefois habillé de tristesse par la nouvelle énoncée plus tôt, je me résous à écrire un nouvel article dans la même veine que le précédent, les événements Magicééns n’ayant pas manqué depuis.

Comment un oubli de jardin peut se transformer en top 4

Tout début octobre se tenait le Geneva Modern, mes nombreux fans se souviendront que j’y avais raté le top 8 d’un cheveu, en y pilotant le désormais fameux 5-color KikiShift (à base de Bring to Light, dont je vais reparler un peu plus tard…). Ne pouvant résister à la tentation d’exporter une fois de plus mon skill hors des frontières vaudoises, je m’y suis rendu en compagnie d’une confrérie d’arpenteurs forts sympathiques. J’avais initialement prévu de jouer le très puissant Amulet Scout que j’avais piloté lors du WMCQ, excité qui plus est par l’ajout de deux Batterskull dans le maindeck (sick tech, je le sais, que je n’avais même pas testée). Evidemment lorsque l’on se fait prêter l’intégralité de ses decks, de petits pépins peuvent arriver, et en l’occurrence, un très grand joueur dont je ne citerai pas le nom (indice pour les curieux, on utilise souvent le féminin d’un nom de félin lorsqu’on parle de lui), avait oublié de m’apporter le précieux Khalni Garden, sans lequel je ne pouvais me résoudre à jouer le deck. Bien heureusement, un de mes road buddy avait pris avec lui Infect, je ne me retrouvais donc pas en si mauvaise posture et prêt à rouler sur les Genevois armé de mon puissant deck tiers 1.
Je perds la première ronde face à Blue Moon, dans un match-up cauchemardesque, mon adversaire jouant énormément de cartes efficientes contre mon deck, telles que Bolt, Spellskite, Blood Moon, Staticaster, Pia and Kiraan, quelques contres bien placés… Je gagne ensuite les six prochaines rondes (nous étions 90), pour me hisser en top 8, voici un très bref résumé :

2-1 contre Jeskai Aggro

2-1 contre Mardu Control

2-1 contre Jeskai Control (à noter la victoire en guerre de topdeck alors que nous n’avions plus de ressources, je pioche une Inkmoth, et gagne au tour suivant ayant plus pioché de pump que lui de removal durant notre petite séquence de draw go)

2-0 contre B/R aggro (deck maison, mon adversaire débutait)

2-0 contre UW Control (2 killls tour 4, match plié en 5 minutes)

2-0 contre Affinity (ne jouez pas Bomat Courier)

On notera que j’ai affronté la sainte trinité Path/Bolt/Helix trois fois et que je m’en suis sorti indemne, une preuve de plus, s’il en faut, de la résilience d’Infect.

Je bats en quart de finale Death’s Shadow Aggro (Infect en moins bien pour ceux qui se demanderaient), après un magnifique misletal à la une : j’oublie que mon adversaire se trouvait à 2 poisons et pense donc ne pas être à 10 suite à mon attaque, je gagne au tour suivant avec talent. Je perds la 2 en prenant le pari de ne pas bloquer une Death’s Shadow, mon adversaire en profitant pour la rendre immense. Et mon adversaire flood sur un mull à 5 à la trois, bien joué à moi.

Je m’incline en demi-finale, face à un très grand joueur cité un peu plus tôt (qui a fini par remporter le tournoi, si vous ne savez toujours pas qui c’est…). Il a eu le mérite d’identifier Melira comme une bonne carte dans le match-up à la une, et ma mauvaise sortie ainsi qu’un Orzhov Pontiff destructeur auront raison de moi à la deux.
 
Ce tournoi a été très sympathique, non seulement de grâce à mon bon résultat, mais à la très bonne ambiance générale, à noter la présence de quelques decks à base de Madcap Experiment dans la salle, avec des résultats plutôt mitigés.

Infect me réussit très bien depuis que je l’ai, et je me sens confiant dans presque tous les match-up si ce n’est Abzan Company, qui plus est lorsqu’il est piloté par un joueur de gros calibre. Le deck est d’une résilience surprenante, et vous seriez étonnés du nombre de parties qui semblent ingagnables que vous pourrez remporter avec un peu de patience et de doigté.

En conclusion, Infect est le meilleur deck du format (il reste bien sûr en-dessous de MonoGreen Stompy, mais ce dernier est tiers 0 depuis bien longtemps), et le modern est un format fun et interactif.

Un déluge de misplay et une belle rencontre

Il se tenait début octobre à Topdecker un petit tournoi en Legacy. Mon expérience dans ce format se résumait à quelques vidéos regardées ici et là sur le web, je connaissais à peu près les différents decks, mais je ne savais a peu près rien des subtilités de jeu. Ayant pu me faire prêter le très gracieux deck Storm (une stratégie que j’affectionne particulièrement en général), je ne pouvais résister à la tentation de vider ma main pour me faire Force of Will mon Infernal Tutor.

Après avoir goldfishé le deck, j’étais fin prêt pour entrer dans ce monde inconnu et merveilleux qu’est le Legacy. Le tournoi s’est déroulé plutôt bien, puisque j’ai atteint les demi-finales avant d’être stoppé par un talentueux joueur de Burn lui aussi néophyte du format, Eidolon of the Great Revel est tout aussi fort en Legay qu’en Modern, et je l’ai appris à mes dépens. A noter un quart de finale qui s’est avéré être une foire aux misplays bien comique pour tout joueur de Legacy averti, accompagné d’une exactseize kill pas du tout calculé, #killaupetitbonheurlachance.

Je ne peux que recommander le Legacy à ceux qui auraient les moyens d’y jouer, le format est très fun, complexe, avec de ce qu’il me semble une bonne diversité, et ce n’est pas un mythe : cast une Brainstorm est très agréable ! Une alternative sympathique et rafraichissante si vous êtes par exemple un sempiternel grinder de modern.

Quelques conseils pour être un excellent joueur

Fort de ma petite expérience d’arpenteur, laissez-moi vous distiller quelques précieux conseils, qui je l’espère, vous seront utiles lors de votre prochain tournoi :

  • Si votre adversaire joue une Bristling Hydra et n’a pas d’energy, vous pouvez la tuer en réponse au trigger.
  • Si vous voulez détruire l’Inkmoth Nexus d’Infect, il peut être judicieux de répondre à l’activation, il devra ainsi payer un mana de plus s’il veut la rendre à nouveau créature, pour jouer un sort de protection.
  • Si vous attaquez avec votre Wandering Fumarole et que vous l’activez, si votre adversaire joue une Harnessed Lightning en réponse, il n’aura besoin que d’une énergie pour la tuer.
  • Il est possible de Negate un Smuggler’s Copter.
  • Si votre adversaire a un Urborg en jeu, vous pouvez sans problème engager votre Mana Confluence pour du mana.
  • Il peut être utile de Remand son propre spell, pour par exemple, flip un Thing in the Ice, ou le sauver s’il est contré.
  • Atarka’s Command donne la reach, utile pour bloquer un Vault Skirge par exemple.
  • Vous pouvez target votre adversaire avec un Thought Scour, pratique s’il scry deux cartes au top avec Serum Vision.
  • Si vous n’avez pas de terrains en main, vous pouvez mulliganer.
  • Ramener Bruna avec Gisela peut s’avérer payant, puisqu’un trigger sympathique surviendra à la fin du tour.
  • Lorsque votre adversaire attaque, cela ne passe pas par la pile, évitez donc de dire : « en réponse à ton attaque je Bolt ton Master of Waves ».
  • Il est parfois juste de Spell Pierce un spell même si votre adversaire a deux manas pour payer.
  • N’hésitez pas à ouvrir une Masterpiece lors d’un draft.
Voilà, quelques #skilltip, bien séquentiels, si vous en avez, partagez-les avec tout le monde afin que nous puissions devenir de meilleurs joueurs.

Un compte twitter bien sympathique

Depuis quelques mois déjà, Topdecker a ouvert son compte twitter. Je prends pour ma part beaucoup de plaisir à le consulter et je vous invite à faire de même. En plus d’y distiller de précieuses informations sur les tournois et autres, le gérant du compte y poste de nombreux conseils, questions porteuses à réflexion et à débat, et surtout de nombreux tweets non dénués d’un humour fin, subtil, bien amené et désopilant. N’hésitez donc pas à aller le follow ou à vous créer un compte pour le faire, vos journées ne pouvant s’en trouver qu’égayées. Un grand merci d’ailleurs à la personne derrière le compte qui me fait bien rire quand je la lis, elle se reconnaîtra.

Quelques tops 3

Pour terminer cet article en beauté, je souhaitais y incorporer un concept inédit et novateur, ayant récemment germé de mon esprit fécond, les tops, les voici :
Top 3 des decks du modern les plus intéressants :
  1. Living End
  2. Death’s Shadow Aggro
  3. UR Thing Ascension
Top 3 des meilleures cartes du standard :
  1. Consulate Skygate
  2. Fiery Temper
  3. Hanweir Garrison
Top 3 des commentateurs Magic :
  1. Gaby Spartz
  2. Andrew Boswell
  3. Ian Duke
Top 3 des chansons de Tha Gatherin :
  1. I Never Was on the Pro Tour
  2. Jace, the Mind Sculptor
  3. The Storm
Top 3 des archétypes de Cube :
  1. MonoWhite
  2. MonoRed
  3. GreenBlack Midrange
Top 3 des expressions :
  1. C’est une farce !
  2. C’est insane !
  3. Bien séquencé !
Top 3 des decks modern demandant de voir des lignes de play :
  1. Burn
  2. Tron
  3. Jund
Voilà pour ces quelques tops, bien subjectifs, n’hésitez pas à faire part des vôtres par quelconque moyen, je serai très intéressé d’en débattre.

Un bien bel automne

Ainsi se termine ce deuxième article saisonnier, alors que nous ne sommes qu’à la mi-automne, mais je ne souhaitais pas le nommer : Une fin d’été et un début d’automne remplis de magie », car cela aurait été un peu lourd et il n’est pas dans mon style d’employer des formules à rallonge, des phrases alambiquées et interminables, étant donné que je préfère être concis et ne pas m’étaler des lignes durant en travaillant le verbe jusqu’à son épuisement, ce qui explique ce choix d’un titre sobre, court et plus impactant, qui rappelle de surcroît celui de mon dernier article et s’inscrit dans sa continuité.

Je vous quitte donc sur ces belles paroles, en espérant vous avoir passé un bon moment, en espérant avoir retenu votre attention d’arpenteur jusqu’ici, et d’avoir allumé en vous une petite étincelle de plaisir.

A la proch’,

Tristan

Autres articles de Tristan Bornoz

Habiles farces et séquences en tout genre

Habiles farces et séquences en tout genre

Lire l'article

Un été rempli de magie

Un été rempli de magie

Lire l'article

Petit guide du "Magic content"

Bonjour à tous, aujourd’hui un article un peu particulier, puisqu’il ne sera pas question de vous parler de stratégie, d’un deck en particulier, ou de faire un report de tournoi. J’ai décidé, en tant que grand féru de contenu Magic sur le web, de vous faire partager mes bonnes adresses afin de satisfaire votre soif de connaissance sur le jeu qui nous passionne.

Lire l'article

Kikishift et Report du Geneva Modern

Bonjour à toutes et à tous,Comme vous le savez tous, le format modern a (encore) été récemment ébranlé par des bannings, nous permettant de faire nos adieux aux Eldrazi et d’accueillir deux nouveaux sérieux concurrents : Ancestal Vision et le combo Thopter Foundry/Sword of the Meek.

Lire l'article

Finales des Topdecker’s series : Report

Le samedi 20 février, avait lieu la finale des topdecker’s series au magasin Topdecker. Pour rappel, les huit meilleurs classés des Topdecker’s Series devaient y découdre afin de connaître celui qui remporterait l’invitation à un GP et un token à son effigie. Le tournoi se déroulait en format modern, chamboulé depuis peu par la domination du nouvel archétype : Eldrazi. Voici nos 8 compétiteurs et les decks qu’ils ont choisi afin d’appréhender ce méatagame, très spécial, puisque ne comportant que 8 joueurs

Lire l'article

UW Control en modern

Il est désormais admis que pour réussir en modern, il faut appliquer la recette suivante : rejoindre les Eldrazi ou bien les battre. Ne souhaitant pas jouer ce deck, j’ai décidé de me tourner vers un jeu qui je le pense a un bon match-up contre la plupart des versions d’Eldrazi, tout en restant solide contre les decks plus « classiques » du format : UW Control.  Dans cet article, nous allons voir quels choix de cartes sont possibles et tenter de bien comprendre la mécanique du paquet.

Lire l'article